La dette, c’est l’impôt à retardement

Epargnants et Retraités sont les premières cibles de ce nouvel impôt

Cher lecteur,

L’État Français est devenu une machine infernale, qui ne fait que grossir.

Chaque année qui passe, l’État accumule de nouvelles dépenses, sans jamais essayer d‘équilibrer ses comptes.

Tant que l’argent des citoyens arrive, nos énarques l’utilisent, et ils continueront pareil l’année suivante !

Trouver de nouveaux impôts est leur sport favori.

Désormais, c’est près de la moitié de la production nationale qui part en prélèvements obligatoires.

Réalisez… la moitié… c’est absolument démentiel.

La France est le pays au monde où les impôts sont les plus forts !

Nos énarques de Bercy ne cherchent pas à faire des économies, nulle part.

A la place, ils cherchent comment augmenter vos impôts, sans que vous vous en rendiez compte.

La TVA, la “grande réussite” des énarques français

La France est LE pays dans le monde qui a inventé l’impôt indolore.

C’est à dire qu’on vous prélève presque 20% de tout ce que vous achetez…

Sans que vous vous en rendiez compte.

Mettez-vous dans la tête d’un politique qui veut dépenser sans compter : c’est le rêve pour augmenter encore les dépenses de l’Etat !

Car augmenter les impôts n’est pas un sujet récent. En 1965, la France était déjà le pays qui prélevait le plus d’impôts au monde…

Mais à l’époque, la part d’impôt était 35% plus faible ! [1]

Résultat : comme le dit bien l’avocate-fiscaliste Virginie Pradel,

“Notre folie fiscale nationale se traduit par des prélèvements toujours plus nombreux, toujoursplus élevés et aussi toujours plus absurdes : tout est taxable, même ce à quoi l’on ne s’attend pas (cabanon de jardin, etc.)” [2]

Le seul moment où ils “stressent”, c’est quand le pays est dans la rue.

On l’a vu avec les gilets jaunes.

Et encore, nos gouvernants nous ont montré que même dans ces cas-là, ils ne réduisent pas les dépenses.

Ils se contentent d’engager de grands plans de communication en plus du reste, et de s’agiter avec de nouvelles réformes, de nouveaux textes de lois, de nouveaux budgets.

Cela ne suffit jamais : la machine infernale de l’État veut toujours plus d’argent pour grossir !

C’est là qu’arrive le nouveau “coup de génie” de nos politiciens :

Si l’on ne peut plus prélever l’argent que vous avez, on va prélever celui que vous n’avez pas.

C’est la dette publique, une nouvelle réserve illimitée pour renforcer leur gabegie de dépenses et de réformes.Les plus gros impôts au monde ne suffisent plus ?

La France dans le top-10 mondial du surendettement

C’est fou, mais l’Etat a même réussi à choquer le journal Les Echos (pourtant bien habitué des questions de dette). Celui-ci a titré [3] :

Pour la première fois de l’Histoire moderne, la France se finance davantage avec de la dette, qu’avec les impôts de son peuple.

C’est dire si cette “idée de génie” de Bercy a déjà fait son chemin. On est désormais proches du précipice.

C’est très clair sur ce graphique issu de la Commission des Finances du Sénat :

(OAT veut dire Obligations Assimilables du Trésor, ce sont les emprunts)

Qu’est-ce-que cela veut dire ?

Mettez-vous à la place de notre Ministre, qui se demande comment trouver encore plus d’argent pour l’Etat [4] :

  • Les taxes et impôts ne peuvent plus bouger, car les Français sont excédés ;
  • La TVA est déjà à sa limite maximale. A ma connaissance dans le monde, il n’existe que l’Argentine qui ait un taux supérieur au nôtre, et ce pays est en faillite ;
  • Les prélèvements sociaux sont déjà ingérables tellement il y en a de différents ;

Alors…

Il faut être sournois ! (ou “malin” dirait un énarque)

Ils profitent du silence des médias français, pour ruiner la population dans son dos, et ruiner en premier les épargnants et retraités.

Ce n’est pas un hasard : les épargnants et retraités sont ceux qui descendent le moins dans la rue !

Et puisque personne ne s’intéresse au sujet, la communication pour se couvrir est très simple : “Circulez y’a rien à voir”

Le grand mensonge de la pandémie

Depuis 2020, nos ministres passent chaque jour à la radio et à la TV pour “rassurer les Français” et leur dire que tout est dû à la pandémie.

Mais c’est totalement faux.

Le Rapporteur du Senat a insisté sur ce point : même avant la pandémie, le volume d’emprunts avait déjà presque doublé en 10 ans !

Si certains d’entre vous connaissent des journalistes ou personnes influentes, transmettez-leur ces chiffres et informations, dites-leur d’en parler, car il en va de notre survie économique.

Étrange : l’État s’accorde des faveurs qu’il n’accorde à personne

A 120% de dette par rapport au PIB, soit 20% de plus en deux ans, l’Etat Français est bien le seul en France à se permettre d’être surendetté.

Va-t-on se retrouver comme la Grèce au moment de sa Crise de la Dette en 2008 ?

Fin des prestations sociales…

Rachat du pays par les Chinois…

Chômage massif…

Révolution dans la rue…

120% du PIB de dette publique, c’était le montant de dette de la Grèce en 2008, au début de la crise.

Aucun media ne pense à le rappeler ces jours-ci…

Ensuite, que se passe-t-il en France si une entreprise est surendettée ?

Elle est redressée et/ou liquidée. C’est violent.

Que se passe-t-il si VOUS êtes surendetté ?

L’huissier est à votre porte pour tout saisir. C’est très violent.

Et tout cela est organisé par l’Etat.

Mais que se passe-t-il quand l’État lui-même marche sur tous les critères de bonne gestion ?

Personne ne lui dit rien.

L’Etat règne en maître quand il rend sa population incapable de comprendre ce qu’il fait.

Cet impôt d’un nouveau genre, c’est la baisse de votre pouvoir d’achat.

La conséquence de la dette, c’est la baisse du pouvoir d’achat des Français.

Baisse du pouvoir d’achat à cause de l’inflation qui pourrait revenir au galop.

Et baisse du pouvoir d’achat parce que l’argent créé par la BCE va presque exclusivement au secteur financier.

Mais cela reste invisible pour le citoyen lambda.

Ou “indolore” pourrait-on dire, comme la TVA :

  • Les citoyens n’ont rien de plus à payer, donc ils ne voient rien passer.
  • Et la dette est un concept assez abstrait… et un problème qu’on a l’impression de pouvoir remettre à plus tard.

L’euro est le nouveau levier de cette machine infernale

Avec l’euro, une monnaie mondiale et solide, portée par des pays du Nord de l’Europe bien gérés, les politiques français se sont donnés les moyens d’être encore plus lâches sur leurs dépenses…

… Et d’augmenter le poids d’impôt sur tous les Français pour les années à venir.

Car pour survivre, la France demande maintenant à la BCE d’émettre toujours plus de centaines de milliards d’euros… qui n’iront que dans les poches des banques.

Heureusement, il est très simple de vous protéger

C’est un fait, l’euro est l’arme pour faire peser ce nouvel impôt sur vos épaules.

Cela veut dire qu’ il est simple de réagir.

Sortez du troupeau de moutons, et évitez cette nouvelle taxe sournoise :

Ayez votre fortune dans d’autres monnaies que l’euro.

Attention, la monnaie ne doit pas être portée par un Etat surendetté ! (cela exclut le dollar par exemple)

Ce qui laisse comme premières pistes :

  • Franc suisse
  • Couronne norvégienne
  • Bitcoin
  • Crypto-monnaies

Et également pour vous diversifier : actions d’entreprises internationales solides, responsables socialement et à l’activité durable.

Sources

Laissez un commentaire

5 commentaires

chauvet 31 décembre 2020 - 23 h 49 min

bonjour
comment choisir l’opérateur pour passer et gérer un portefeuille quand on est novice en la matière?

Carriere 17 janvier 2021 - 19 h 27 min

Vos analyses sur l endettement de la France sont très pertinentes, mais il semble que dans le contexte actuel de crise covid , bouleverse toutes projections sur les deroulements futurs d un crise économique grave d autant que tous les pays du monde sont touchés. Est il possible de se projetter correctement ??

Nicolas 7 février 2021 - 23 h 31 min

Bonsoir, je suis employé et donc à revenus très moyens. Ma situation est passable et le peu d’épargne que j’avais ( l’équivalent de 4 salaires ) n’est plus qu’a 30% de sa hauteur de départ.
J’ai à coeur de faire quelque chose de solide pour mes enfants de façon a ce que leurs avenirs incertains, ne soit pas trop catastrofique! d’autant plus que le ciel s’asombrit de jours en jours.
Pourriez vous m’aider s’il vous plait.

Lallement 20 mars 2021 - 19 h 52 min

Jé n’arrive à rien douter du tout quand je vous en lis les exactitudes de ce qui s’en passent depuis quelques décennies.ll

Po 12 avril 2021 - 9 h 02 min

Bonjour,
Et l’or ?
Ce que vous n’est pas une diversification intéressante ?
Merci